Fonctionnement potentiomètre guitare

Retrouvez toute la gamme de potentiomètre guitare sur notre boutique en ligne Guitar N’ Blues.

Mis à part les potentiomètres no-load qui sont dédiés uniquement à la tonalité, on utilise les mêmes potentiomètres pour le volume et la tonalité.

On utilise absolument tout le temps des potentiomètres pour faire fonctionner nos guitares ou basses électriques.

Mais comment fonctionne un potentiomètre ?

Vulgairement appelés « potars », se sont des résistances variables de différentes courses, Linéaire ou Logarithmique respectivement référencés B et A pour « audio » par les fabricants, et valeurs (250Kohm, 300Kohm, 500Kohm…)

Une piste conductrice, dont les extrémités sont reliées respectivement aux bornes A et C, a une certaine valeur de résistance (par exemple 250 ou 500KOhm).

Principe de fonctionnement

Un curseur rattaché à la borne centrale B (représenté par la flèche sur le schéma) en contact avec cette piste, se déplace d’une borne à l’autre quand on tourne le bouton et fait varier la résistance entre A et B et A et C

La résistance entre les bornes extérieures A et C est fixe (longueur totale de la piste) et celle entre A et B ou B et C est variable : c’est la position du curseur qui va définir la valeur.

Si vous souhaitez mesurer la valeur de votre potentiomètre, munissez vous d’un multimètre sur la position Ohm et placez les deux fiches de celui ci respectivement sur la borne A et C de votre potentiomètre.

On appelle la « course » du potar, l’évolution de la résistance sur la piste.

Lorsqu’elle est Linéaire, la résistance va augmenter (ou diminuer) progressivement, c’est à dire qu’au milieu de la course nous aurons la même valeur entre les bornes A/B et B/C, soit pour un potentiomètre de 500K, une valeur de 250KOhm.

Courbe potentiomètre guitare linéaire ou logarithmique

Si elle est Logarithmique, la résistance ne va pas augmenter (ou diminuer) progressivement mais inversement proportionnelle entre les bornes A/B et B/C, c’est à dire qu’au milieu de la course nous n’aurons pas la même valeur entre les bornes A/B et B/C, mais respectivement 6 à 7 fois plus grande (selon la marque des potars), soit avec un potentiomètre de 500K, une valeur de 70Kohm entre A et B et 430Kohm entre B et C.

Pour info : Chaque marque de potentiomètre a sa propre courbe logarithmique plus ou moins musicale (notion totalement subjective)

Évidemment, quand on est en bout de course, c’est à dire en butée d’un coté ou de l’autre, la borne centrale B est en contact direct avec l’autre borne (A ou C suivant le sens de rotation). La résistance entre ces deux bornes n’est pas nulle mais négligeable.

Valeur du potentiomètre

Dans tous les cas, quand le potar est ouvert, sa valeur devient une résistance au point chaud, ce qui fait de lui un filtre passif. De ce fait un potar de 250KOhm laissera passer moins d’aigus qu’un 500KOhm, mais il faut une oreille fine et avertie pour l’entendre.

Alors lequel opter ? C’est difficile à dire dans la mesure ou tous les micros n’ont pas la même résistance ni courbe de réponse, ainsi certains nécessiterons plutôt un 500KOhm Logarithmique et d’autres un 250KOhm Linéaire.

En règle générale :

Utilisez des potentiomètres guitare 250KOhm pour les micros simple bobinage
Et plutôt des 500KOhm pour des micros double bobinage type Humbucker.

Si vous voulez plus d’informations sur le choix entre 250K et 500K, vous pouvez lire l’article : potentiomètre guitare 250 ou 500 ?

Au sujet du type, Préférez les potentiomètres Guitare Logarithmiques sur toutes les configs passives que ce soit pour un volume ou une tonalité.

Il n’y a aucune règle strict, vous pouvez très bien monter trois potentiomètres guitare 500K lin sur une Fender Stratocaster. ça marche aussi très bien ! N’hésitez donc pas de faire votre propre config.

Taille du potentiomètre guitare

Il existe en guitare, deux tailles de potentiomètre : les 24mm qui sont les plus courants sur les guitares et les minis (17mm) qui équipent principalement les basses et certaines guitares.

D’après les plus grands fabricants de potentiomètres, il n’y a pas de différence entre une taille standard et la mini. Il est possible d’après eux de miniaturiser un potentiomètre guitare sans en changer ses caractéristiques.

En pratique, certains musiciens ont tendance à dire que le mini potentiomètre guitare va restituer moins d’aigus que le potentiomètre guitare standard 24mm. Il faut bien sûr une excellente oreille pour sentir cette différence.

Pour résumer, n’hésitez pas à utiliser des potentiomètres guitare minis, il vous feront gagner de la place dans la cavité électronique ce qui parfois peut s’avérer très utile !

Câblage d’un volume

les 2 façons de câbler un volume guitare électrique
Il y a deux façons de câbler un potentiomètre de volume sur une guitare. Pour un droitier, la masse reste toujours en A, mais pour les deux autres fils, vous avez deux solutions qui paraissent à première vue identiques : l’entrée du signal en B et la sortie en C ou l’entrée en C et la sortie en B. Ces deux configs marchent très bien car le signal est bien entre une patte externe et celle du milieu mais il peut y avoir une différence quand vous tournerez votre bouton :

1: C’est la configuration standard et celle recommandée par défaut dans tous les câblages. Le signal d’entrée du micro ou sélecteur est sur la patte C alors que la sortie Jack se trouve sur la patte centrale B. Quand on ouvre à fond son volume (en butée du potentiomètre), on a le signal du micro qui est en contact direct avec la sortie jack en C. Quand on tourne de l’autre coté à fond, on a la sortie jack qui est en contact direct avec la masse en A (court circuit) donc pas de son. Dans ce schéma, en faisant varier le potentiomètre, on amène progressivement le signal de la sortie, soit à l’entrée (donc micro) soit à la masse.

2: Dans le cas numéro deux, les fils du micro et du jack sont inversés de façon a avoir cette fois ci en patte centrale le fil d’entrée micro. En butée du côté C, le signal du micro est en direct avec la sortie et en butée du côté A, le signal du micro est en direct avec la masse.

Vous connaissez sans doute le premier cas de figure, quand on coupe un volume, l’autre se coupe également.

ça ne vous rappelle rien ?

Et oui, Gibson est friand du câblage numéro 1. Le premier volume coupe tout le reste.

Donc rien de plus simple pour passer sur une Gibson Les Paul par exemple d’un câblage type n° 1 à un câblage n°2, il suffit d’inverser les fils des pattes B et C. Maintenant, vous comprenez pourquoi ce simple inversement change ce phénomène.

Si vous êtes gaucher, il faut mettre la patte C à la masse afin d’inverser la course du potentiomètre.

Câblage d’une tonalité

Comment câbler une tonalité guitare électrique

Il existe plusieurs manières de câbler un potentiomètre de tonalité, mais le principe reste le même à chaque fois. On filtre certaines fréquences du signal grâce au condensateur, en l’occurrence les aigus, pour les amener progressivement à la masse par le biais du potentiomètre.

La tonalité est câblée en parallèle du signal, donc le choix de la patte du milieu ou externe pour le condensateur n’a pas d’incidence.