Réalisez vous même une Stratocaster grâce à ce tutorial complet de notre client Jean-Baptiste.

La réalisation du manche est souvent complexe, donc l’achat d’un manche neuf est conseillé. Mais la réalisation du corps est accessible à tout bricoleur un peu équipé.

Un grand merci à notre client pour ce tutorial complet qui intéressera sans aucun doute nombre de nos lecteurs.

Si vous avez des commentaires ou des questions, utilisez le formulaire en bas de page.

Depuis quelques années maintenant, l’idée de construire une guitare électrique me trottait dans la tête.

J’ai donc décidé de concrétiser cette idée.

J’ai choisi le modèle Fender Stratocaster pour droitier, je fais donc ce tutorial afin de voir pas à pas la réalisation. Si vous êtes débutant comme moi dans la construction de guitare il ne faut pas hésiter à demander conseil à des luthiers.

Pour ma part j’habite dans une petite ville et nous avons la chance d’avoir un très bon luthier, très sympa et pas avare de conseils.

Première chose : achetez le plan guitare Stratocaster PDF Échelle 1:1. La procédure pour l’imprimer à l’échelle 1 est expliquée sur la fiche article du produit.

Il faut ensuite commander le bois pour le corps de la guitare. J’ai choisi de l’Aulne. C’est l’essence la plus couramment utilisée pour les guitares Stratocaster.


J’ai choisi de faire le corps en trois morceaux plutôt que deux sur les conseils du luthier de ma ville.

Les dimensions de chaque morceau de bois, afin de pouvoir bien travailler, sont :

Longueur 500 mm

Largeur 120mm

Épaisseur 46mm (le corps de la strato fait 45 mm mais je prévois 1 mm pour le ponçage)

Le bois doit être parfaitement bien coupé et plan. Le dessus doit être parfaitement plat et les champs parfaitement perpendiculaires au-dessus, sinon il sera impossible de les coller.

Le bois a été commandé chez un marchant de bois spécialisé. Prévoir un peu plus d’épaisseur afin de pouvoir les faire dégauchir par un ébéniste.

Pour le collage j’ai utilisé de la colle TITEBOND III Ultimate woodglue en 375 ml mais de la colle à bois (colle blanche) que l’on peut trouver dans un magasin de bricolage fera tout à fait l’affaire.

Mais avant il faut faire un gabarit avec un calque du corps de la guitare. Vérifier le dessin sur le bois, puis le reporter sur une planche en Médium de 10 mm (M bricolage)

Afin de transférer les zones à découper avec une aiguille ou une lame de cutter en faisant de petites incisions sur tous les traits (encore un conseil de mon luthier).

Découpe à la scie sauteuse, ponçage et voilà le résultat…

Pour le ré-ajustage du bois, n’ayant pas les machines nécessaires, je fais appel à un ami ébéniste.

Les bois sont bien dentelés afin de permettre un collage plus solide (il est conseillé de coller les champs en utilisant une scie afin de « rayer légèrement les champs » pour que la colle tienne).

Et voilà le bois rainuré et collé:

Pour le collage, il est bon d’inverser le fil du bois afin de compenser les éventuelles déformations.

Une fois le collage solide, il faudra faire un dégauchissage sur les deux faces afin d’avoir l’épaisseur voulue (45 mm pour la Stratocaster)

Reporter le gabarit sur la pièce de bois et découper avec une scie sauteuse autour à environ 0,5 cm.

Puis mettre du scotch double face sur le coté opposé du gabarit (ne pas en mettre autant que moi car c’est la galère pour le décoller)

Et le coller sur la pièce de bois afin de pouvoir découper le bois avec une fraise à copier.

Voila ce que ça donne une fois passé à la fraise à copier.

Pour l’arrondi, je me sers d’une fraise à courbe.

Un petit écart avec la défonceuse et c’est le drame, mais ça se répare avec de la pâte à bois mélangée à de la sciure très fine.

Voilà les photos du résultat avant défonce des micros et du reste.

Puis viens l’étape de la défonce des micros, de l’électronique et de l’emplacement du manche.

C’est une étape très délicate car très précise, pour les défonces droites il vaut mieux se servir d’un guide et pour les courbes en suivant le tracé avec la défonceuse tenue fermement.

J’ai utilisé une fraise à copier car lorsque l’on a des profondeurs importantes, elle permet de faire une première passe à l’aide d’un guide, et ensuite de repartir sur cette même passe grâce à la roulette de copie.

Au final, une fois poncée, défoncée, et réparée (voir encastrement manche), ça donne ceci :

 

Ce coté de la découpe est trop ouvert et laisse du vide entre le bois et le manche, donc petit rattrapage en collant une petite lamelle de bois.

Ensuite, on perce les trous pour la fixation de la griffe qui tiendra les ressorts du vibrato.

Il faut percer au diamètre de l’âme de la vis .

Pour ma première guitare j’ai voulu acheter le manche plutôt que de le faire car je ne voulais pas me planter.

 

 

 

Puis, commande du vibrato sur le site Guitarnblues (un très bon site), il s’agit d’un Gotoh Wilkinson VS100N très beau avec des formes arrondies.

Puis, perçage du manche et du corps pour la fixation manche/corps.


ATTENTION ÉTAPE TRÈS DÉLICATE !!!!!

Pour cela, j’ai demandé conseil à mon luthier et donc voici la démarche.

D’abord, il faut commander la plaque de fixation manche ainsi que le plastique de protection et les vis.

Ensuite, il faut bien aligner la plaque de fixation sur le dos du corps horizontalement et verticalement par rapport à l’alignement du manche ainsi que respecter le diapason de la guitare.

Puis, il faut marquer et percer le corps de façon à ce que les vis passent librement dans le corps sans être viser dessus (elles seront visser dans le manche et le corps sera bien tenu contre le manche par vissage, pour cela, j’ai utilisé une mèche à bois de 4.5 mm et une perceuse sur colonne pour bien percer perpendiculairement au bois).

Enfin une fois le corps percé, il faut marquer et percer le manche, toujours en respectant la perpendicularité, l’horizontalité, et le diapason de la guitare, au diamètre de « l’âme » de la vis

Pour finir, il faut visser le tout avec la plaque de fixation et sa protection toujours en respectant la perpendicularité, l’horizontalité, et le diapason de la guitare.

Voilà ce que ça donne au final en photo.

 

Ensuite, commande de tous les équipements de la guitare sur le très bon site Guitarnblues (Micro, électronique, pickguard, visserie, mécaniques, accastillage ….).

Et voilà le résultat.

Pour les micros, étant fan de Mark Knopfler et de Stevie Ray Vaughan, j’ai choisi les micros Fender Custom Shop Texas Spécial.

Le blindage du Pickguard était un peu léger à mon gout, donc j’ai enlevé l’ancien blindage en alu et j’en ai refait un en cuivre (Bien mieux que l’alu car meilleur conducteur).

La colle sous le ruban de cuivre est conductrice donc pas besoin de faire une soudure de liaison entre les bandes.

Et voilà le résultat

Ensuite, je suis passé à la découpe des parties incurvé de la guitare (place pour le ventre sur l’arrière de la guitare et pan coupé à l’avant pour pose de l’avant bras).

Désolé, je n’ai pas de photos de la procédure de découpe mais voici les croquis explicatifs.

Pour cette découpe il faut faire un gabarit avec la courbure et l’axe tracé. Puis faire descendre de 1 cm le gabarit à chaque fois et suivant l’axe et en partant de la courbure prés du milieu de la guitare (voir sur plan). Ainsi on obtient des segments de cercle tous espacés de 1 cm

Ensuite, il faut creuser ces segments à la défonceuse (tenue fermement afin qu’elle ne glisse pas) en commençant par A et finissant par G.

Voici la profondeur de découpe pour chaque segment :

A: 14 mm // B: 12 mm // C: 10 mm // D: 8 mm // E: 6 mm // F: 4 mm // G: 2 mm

Pour finir, utiliser une râpe à bois pour égaliser le tout, ensuite du papier de verre grains 50 pour dégrossir puis 120 et 180.

Pour la découpe du pan coupé de devant, voici la démarche :

Pour cette découpe, il faut partir du début du pan coupé et tracer un trait parallèle tous les 1 cm jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de matière pour faire 1 cm. Ainsi on obtient des segments tous espacés de 1 cm

Ensuite, il faut creuser ces segments à la défonceuse (en se servant d’un guide pour couper droit) en commençant par le segment A avec profondeur de 2 mm et ainsi de suite en rajoutant à chaque fois 2 mm (donc B : 4 mm, C : 6 mm…etc.)

Pour finir, utiliser une râpe à bois pour égaliser le tout, ensuite du papier de verre grains 50 pour dégrossir puis 120 et 180.

Puis, pour l’ajustage des mécaniques Gotoh mini 6 en ligne j’ai dû repercer les trous des d’emplacement des mécaniques car ils étaient trop petits (souvent le cas sur les manches LBF)

Ainsi que montage du Pickguard avec électronique, soudure et tout et tout.

Pas besoin de souder de fil de masse des potentiomètres au pickguard car il y a une petite languette qui se plaque sur le pickguard au moment du serrage.

Puis, il est temps de s’occuper du manche. Il n’y a que deux chose à faire sur le manche : fixer le sillet et personnaliser le manche.

Pour le sillet, il a été commandé sur le site Guitarnblues et collé avec de la super glue, il faudra le poncer légèrement pour qu’il rentre dans l’emplacement prévu sans forcer mais sans qu’il ait trop de jeu.

Puis, comme je n’ai pas fabriqué le manche moi-même, j’ai voulu le personnaliser un peu avec mes initiales en nacre.

Pour cela, j’ai eu de la chance d’avoir de la nacre de Tahiti qu’il a fallut découper avec un outil qui s’appelle une scie à chantourner manuel ou BOCFIL.

Ensuite, il faut reporter les formes découpées dans la nacre sur la tête du manche afin de les défoncer à la Dremel légèrement plus profond que l’épaisseur de la nacre.

Puis, il faut coller les pièces avec de la colle epoxy bi-composants.

Après séchage de la colle, il faut combler les vides entre le bois et la nacre avec un mélange de colle à bois vinylique liquide blanche et de sciure très fine de la même essence.

Après 24 heures de séchage, il faut poncer afin de rendre lisse et propre le travail (si un vide persiste il faut recommencer l’opération de remplissage et de ponçage).

Vous pouvez polir la nacre pour la rendre plus brillante.

Voici ce que ça donne en photos :

 

Et maintenant l’étape peinture.

Il faut un Kit Fond Dur Polyuréthane et de la peinture carrosserie compatible avec le fond dur.

Mais le travail sera fait par un carrossier car je n’ai pas la compétence pour, donc à suivre…..

Sortie de l’atelier peinture.

Pour le manche, une couche de fond dur puis un ponçage très léger grain 1000 afin de lisser le manche pour plus de confort de jeu.

Mise en place des mécaniques et des deux maintiens de cordes sur la tête de la guitare.

Ensuite, un blindage complet des cavités micros avec du scotch cuivre de très bonne qualité acheter sur le site Guitarnblues.

 

Les languettes qui dépasse sur le corps de la guitare servent de conducteur entre la cavité et le pickguard.

Puis, un passage obligatoire chez mon luthier pour faire les bons réglages ( que je n’aurai pas pu réaliser tout seul, un grand merci à mon luthier).

Il faut souder le fil de masse sur la griffe du vibrato.

Ainsi que le signal du jack sur la languette de connexion et la masse du jack sur le « fùt »

Les différents réglages à prévoir :

– La planimétrie du manche.

– Réglage du sillet.

– Réglage complet du vibrato.

– Réglage du manche

– Réglage de la hauteur des micros

– Réglage de la hauteur des cordes.

– Etc……

Tous cela réalisé par un luthier (car c’est un travail très délicat et donc pas à la porté de tout le monde).

Et voilà ce que ça donne une fois fini.

 

 

 

 

 

ET AVEC LES MICROS FENDER TEXAS SPECIAL, ON A LE SON DE STEVIE RAY VAUGHAN OU DE MARK KNOFLER SUR LEURS STRATOCASTERS .

CA SONNE DU TONNERRE !!!!

GLOSSAIRE

ÂME D’UNE VIS : C’est l’épaisseur de la vis sans les ailettes.

BLINDAGE : C’est le fait de couvrir l’interieur des cavités et le dessous du Pickguard avec du cuivre ou de l’aluminium afin de créer une cage de Faraday.

BOCFIL : C’est une scie à chantourner manuel pour découper des petits objets comme les incrustations de nacre.

DÉFONCE : C’est le fait de creuser avec une défonceuse les cavités qui accueilleront les micros.

DÉGAUCHIR : C’est le fait de passer le bois dans une machine qui réduit l’épaisseur de celui-ci.

DIAPASON : C’est la longueur de la corde vibrante, du sillet au chevalet.

FIL DU BOIS : c’est le sens de la fibre du bois.

FOND DUR : C’est un produit bi-composant qui sert de première couche sur le bois afin de fixer les fibres de celui-ci avant de mettre la peinture.

GABARIT : C’est une forme aux dimensions de la guitare qui permet de découper le bois grâce à une fraise à copier.

GRIFFE : C’est une partie métallique fixé dans la cavité arrière de la guitare afin de tenir les ressorts du vibrato.

MÉCANIQUES : C’est les pièces fixées sur la tête de la guitare qui servent à régler la tonalité des cordes.

PICKGUARD : C’est la partie, en général en plastique, qui sert à fixer l’électronique de la guitare et les micros.

SILLET : C’est la pièce en plastique, en os ou en matière synthétique qui supporte les corde à la base de la tête de la guitare.

VIBRATO ou CHEVALET : C’est la pièce qui supporte les cordes sur le corps de la guitare. Elle est nommé Vibrato lorsqu’elle est libre et qu’elle peut être bouger afin de modifier le son des cordes. Elle est nommé Chevalet lorsqu’elle est fixe.

REMERCIEMENTS

Je tiens à remercier certaines personnes sans qui ce projet n’aurait pas pu être mené à bien.

– La menuiserie Pieri qui m’a permis d’ajuster et de coller le bois du corps de la guitare.

– Le site Guitarnblues sur lequel j’ai commandé tout l’électronique et le blindage, les micros, l’accastillage, le vibrato et tous les accessoires pour la guitare. Un très bon site avec une multitude de produits à tous les prix, et un interlocuteur d’excellente qualité de par ses conseils et son aspect commercial.

– Ma compagne pour le choix judicieux de la couleur du corps.

– Le magasin de peinture automobile CAP20 pour ses conseil et la qualité de la peinture.

– Mon carrossier pour le travail de peinture sur la guitare.

– Et enfin la personne sans qui vraiment rien de tout cela n’aurai été possible, mon luthier (Michel B.) que je tiens à remercier plus particulièrement pour ses innombrables conseils ainsi que son aide précieuse au moment des réglages et de toutes les étapes du montage de la guitare.