Voici les différentes étapes de la réalisation d’un corps de guitare.

Richard, notre client, voulait changer le corps de sa BC Rich. De souvenir il avait fait le choix d’un corps en acajou mais le temps passant il a finalement opté pour le tilleul (moins cher)

J’ai pu personnellement voir le résultat et même essayer la guitare finie. J’ai été bleuffé par la qualité de la réalisation et l’excellent choix des bois. le mariage tilleul et loupe de noyer et très beau (pour un budget raisonnable en plus !). La guitare est extrêmement légère et le résultat sonore est vraiment au rendez vous.

Richard n’est pas luthier. Pourtant le corps et beau et ça sonne très bien. La preuve que la lutherie est accessible à tout le monde !

Voici les 8 étapes :

01_Bois et gabarit

Bois pour le corps: tilleul
Placage Loupe de Noyer de France épaisseur 0.6 chez lessensdubois
Gabarit en médium 1cm

 

 

 

02_Tête de manche

Je suis reparti d’un manche (érable, touche palissandre) existant mais je voulais en changer le tête.
Je l’ai donc découpé, comblé des vides et bouché les trous des anciennes mécaniques.
Un peu d’huile de coude aussi pour en diminué l’épaisseur de 1-2mm pour qu’après placage les mécaniques soient ajustées.
Puis placage du dos et des trois cotés en érable ondé, du noyer sur le dessus.

 

 

 

03_Corps

Collage des deux planches à la colle à bois puis découpe à la scie sauteuse (avec une lame adaptée pour les courbes)
Défonces des cavitées micros, manche et électronique à l’aide de gabarit.
Sytème D (une cale sous le gabarit) pour la défonce manche pour l’angle de renversement de 2-3°.

Chanfreins au ciseau à bois, rape à bois et une vielle lime. Et bien sûr ponçage.

 

 

 

04_Placage

Collage sous presse à la colle à bois et…
Là j’en ai ch**!, trop de colle j’ai enlever le plus gros au cutter puis poncé mais le résultat n’était pas propre.
J’ai donc repris les chanfreins à la râpe puis ponçage.
La prochaine fois je collerais le placage avant chanfrein.

Perçage des différents trous, dont un transversal qui part de la défonce manche et traverse entre les deux micros afin de passer le câblage.

 

 

 

05_Fondur

J’ai passé avant le vernis du fondur/bouche-pore sur la tête et le corps avec ponçage entre chaque couche.
J’en ai mis environ 3 couches au pinceau.

 

 

 

06_Réparation

A cette étape je décide de vérifier mon diapason et je me rend compte que les trous pour le chevalet sont trop loin. Je « répare » et les ramènes vers l’avant de 5mm.
Au montage, je me suis rendu compte, en réglant la justesse, que mes pontets sont en bout de course vers l’arrière ^^. Mais la guitare est juste c’est le principal.

 

 

 

06_Vernis

J’ai utilisé du vernis acrylique pour carrosserie en bombe, en gros 2.5 bombes, pour le corps, la tête et le dos du manche.
Une dizaine de couche plus ou moins épaisse, avec ponçage au 1000 à l’eau.

 

 

 

07_Électronique

Blindage à la feuille de cuivre avec isolation des éléments. Pas de soudure (ou presque) comme le kit EMG est livré déjà pré-monté.

Micro actif Manche EMG85, chevalet EMG81, électronique EMG et EMG PA2 (Préamp)

J’ai aussi fabriqué la plaque arrière et le cache de la tête dans une plaque de plastique,
puis collé les stickers « barbelé » sur la touche. Pour l’instant ça tiens le coup sous mes bends endiablés ^^.

 

 

 

08_Montage

Comme je le disais plus haut, pas de mauvaise surprise de jouabilité/réglage j’ai même pas eut à régler le manche!
Niveau son c’est très correct, étonné même par la position manche.
Et c’est une plume.

 

 

 

Un grand merci à Richard pour ce Tuto et bravo pour sa réalisation.

Laissez vos commentaires en bas de page et n’hésitez pas à nous envoyer vos posts et tutoriaux.