Le diapason et la compensation

Qu’est ce que le diapason d’une guitare ?

Notion encore trop méconnue, le diapason est un des éléments fondamental de l’instrument. Il peut pourtant aider à choisir une guitare car il va influer sur le timbre, le confort de jeu et bien sûr la justesse de l’instrument.

En théorie le diapason correspond à la longueur vibrante des cordes. On le mesure habituellement entre le sillet et le chevalet, mais pour l’avoir précisément, il est préférable de multiplier par deux la distance entre le sillet et la 12ème frette.

Les diapasons connus :

– Diapason court : 625mm sur les Gibsons

– Diapason long : 647.7mm sur les Fender

Ce sont les deux diapasons par excellence, mais on trouve de plus en plus de longueurs intermédiaires. Les luthiers utilisent souvent d’autres diapasons, c’est vraiment une question de goût.

Ce qui est important de garder en tête c’est qu’une LesPaul avec un diapason de 647.7mm par exemple ne sonorait plus du tout comme une LesPaul !

 

Confort de jeu et timbre :

Montez le même jeu de corde sur une LesPaul et sur une Strat et vous allez vite comprendre que la longueur vibrante influe sur le confort.

pour avoir la même note (fréquence) : + la corde est longue et + il faudra la tendre

Donc pour la même note avec le même tirant de corde, la corde sera plus tendue sur une Strat que sur une LesPaul. un jeu 10/46 par exemple semblera un peu léger sur une Lespaul alors que sur une Strat il pourra sembler déjà un peu raide.

La tension de la corde va modifier le timbre de l’instrument :

- Corde moins tendue (diapason court) : + de sustain et + de rondeur

- corde plus tendue (diapason long) : + de brillance et + d’attaque

 

La justesse :

Les choses sérieuses commencent. En effet ça serait trop simple de mesurer et de placer les éléments en ne prenant en compte que la longueur vibrante de la corde à vide.

Et oui, le fait d’appuyer sur la corde va la sur-tende légèrement ! donc elle sera légèrement plus aigüe que ce qui était prévue au départ.

En pratique : Une guitare avec un chevalet placé à la côte précise du diapason sera fausse.

Il est donc impossible de mesurer précisément un diapason entre le sillet et le chevalet. Disons que ça donne une idée mais rien de plus. alors prenez l’habitude de multipliez par deux la distance entre le sillet et la douzième frette.

La compensation :

Pour que la guitare soit juste, on va allonger le diapason de chaque corde. Cela permettra de compenser la sur-tension qu’exerce le doigt en appuyant sur la touche.

+ la sur-tension est importante + il faudra allonger le diapason

La compensation sera donc plus forte sur les grosses cordes (grave) que sur les cordes fines (aigue).

le chevalet sur la photo si dessous est en biai pour compenser plus les graves que les aigues.

Attention : Si vous changez de tirant de corde, il faudra refaire la compensation au niveau du chevalet. plus vous prenez un tirant fort, plus il faudra allonger le diapason est inversement.

Sur une guitare classique ou folk, il n’est pas possible de modifier la compensation, donc la guitare sera plus ou moins juste selon le tirant choisi !

Donc inutile de passer des heures avec votre accordeur pour avoir l’aiguille parfaitement centrée. L’accordage d’une guitare est un compromis. utilisez plusieurs méthodes pour trouver l’équilibre.


La compensation au sillet

Très mal connue, la compensation au sillet règle pourtant efficassement les problèmes de justesse sur les premières cases.

On va cette fois ci diminuer le diapason en rapprochant le sillet du chevalet

Pour réaliser cette compensation, on peut déplacer le sillet de 1/2mm vers le chevalet en diminuant très légèrement la touche.

Sinon il faut utiliser des sillets Earvana qui vont compenser chaque corde différemment en allongeant ou diminuant le diapason selon la grosseur. L’avantage et qu’il n’y a aucune modification de la lutherie.

 

, , , , ,

A propos de JP

Gérant et fondateur de Guitarnblues.fr, site de vente en ligne de pièces pour guitares et matériel de lutherie. Formé 6 années à l'école Boulle au travail du bois et bronze puis à la lutherie guitare par des professionnels.

7 Réponses pour “Le diapason et la compensation”

  1. Chevailler 4 août 2014 à 11 h 10 min # Répondre

    Bonjour a tous,

    J’ai une quelques questions: je me fabrique une guitare et je ne sais qs:el diapason choisir. On voit souvent les cotes des Gibsons et des Fender, mais jamais les autres: quelqu’un pourrait me donner d’avantage de renseignement sur les diapasons et leurs couleurs?
    Comment avoir un son aussi sustain que brillant?
    Comment trouver les cotes pour realiser mon frettage?

    • JP 9 août 2014 à 11 h 30 min # Répondre

      Le gibson est plus rond alors que le Fender est plus brillant, tu peux tenter de prendre une cote intermédiaire. Il existe sur le web des calculateurs d’espacement de frettes, tu pourras donc avoir les côtes frette par frette pour les positionner au mieux. Je n’ai pas personnellement testé d’autres diapasons^^

  2. Jérémy 28 février 2013 à 18 h 53 min # Répondre

    Bonjour à tous, tout d’abord, merci pour ce tuto qui a répondu à la plupart de mes questions. Il m’en reste une cependant, je m’explique : je suis en train de me faire une telecaster basse a partir d’un simple corps de telecaster guitare…si j’ai bien compris, si je fixe le chevalet « au pif », ma basse sera fausse ? d’avance merci pour vos conseils.

    • JP 4 mars 2013 à 16 h 36 min # Répondre

      Oui il faut mesurer le diapason du manche. donc distance du sillet à la 12ème frette X2
      il faut placer le chevalet à cette distance du sillet en faisant attention à laisser la possibilité aux pontets d’avancer d’1/3 de course et de reculer de 2/3 par rapport à cette ligne^^

  3. Thierry 11 février 2013 à 20 h 07 min # Répondre

    Salut
    ben merci pour ce conseil précieux.pour la petite histoire aprés m’etre remonté un joujou sur une vieille Vantage ds années 80 (‘bien seche) avec un manche de metal, je m’étais hasardé a le fixé a une cote qui me convenait 68 cm.la guitare était fausse sur le haut du manche environ sur 10 cm.c’est dommage,car je pense que la longueur donnait un son assez extraordinaire sur mes 2 micros Gibson,avec une violence de son pas commun pour ces micros,plutot ronds et chaleureux.donc j’ai refixé ,réglé et tout est rentré dans l’ordre.encore merci.
    Thierry

  4. Luthioss 13 avril 2012 à 7 h 44 min # Répondre

    Avec le temps, les cordes s’étirent et changent de caractéristiques physiques : le diamètre en particulier, l’élasticité, et donc leur richesse harmonique. Cela explique qu’il faut absolument faire un réglage de l’intonation sur des cordes neuves. Régler une guitare avec des cordes usées, voire, rouillées, fausse totalement les données et ne donnera que de mauvais résultats.

  5. Battist 9 mars 2012 à 17 h 16 min # Répondre

    Très interéssant et très clairement expliqué. Bravo

Laisser un commentaire